Du volant au clavier : Le début d’une nouvelle vie chez Coveo

Article de Antonine Yaccarini publié le 4 mars 2019 pour le site web de Coveo.

Si j’avais demandé à Steve Collard de nous raconter comment il s’est rendu chez Coveo, il aurait presque pu me répondre « en camion ». C’est que de 2003 à 2018, il était camionneur, tout comme son père l’avait été avant lui. À l’occasion de son Onboarding – trois jours intensifs d’intégration des nouveaux employé.es Coveo dans nos bureaux de Québec – j’ai eu envie de lui demander comment il est devenu spécialiste en soutien technique.

Sur la route

Jeune, Steve Collard s’intéressait déjà à l’informatique « C’était les débuts de l’Internet. Plusieurs amis s’inscrivaient en informatique mais moi, je n’aimais pas trop l’école. J’ai opté pour un cours de quatre mois pour devenir camionneur. […] Mais quand quelqu’un avait besoin d’aide avec son ordinateur, c’était toujours moi qu’on allait voir! », m’explique l’homme de 37 ans.

Il a notamment travaillé dans le domaine du transport alimentaire, mais c’est surtout avec Truck’N Roll, une entreprise assurant le transport d’équipement de tournée pour des bands et musiciens, qu’il a passé la majorité de sa carrière. Cette carrière l’a poussé à sillonner l’Amérique du Nord, du Texas à la Colombie-Britannique, en passant par les Grands Lacs et la Californie.

Au cours de ces années, il a contribué à de nombreuses grosses tournées nord-américaines. Les longues journées et les nuits blanches font partie du lot quotidien des conducteurs de camions de tournées. Bien qu’il soit parti de chez lui entre 300 et 320 jours par année, il aime sa profession : « Tu vois beaucoup d’endroits, tu rencontres plein de monde », indique Steve. Sa ville préférée? « Denver et San Francisco, à égalité ».

Son employeur étant en croissance, il a rapidement progressé et il est devenu leader après seulement un an au sein de l’entreprise. « J’observais la personne en charge. Je voulais m’améliorer », m’explique Steve.

L’appel du code

C’est en écoutant Nicolas Genest, CEO et fondateur de CodeBoxx, parler de son projet de bootcamp de programmation à la radio que Steve a commencé à vouloir changer de vie. CodeBoxx se voulait une école intensive visant à apprendre les différents langages de programmation à des non-initiés pendant 14 semaines.

Mais pour faire ça, le père de deux enfants devait mettre de l’argent de côté afin de quitter son emploi, louer un logement à Québec durant quatre mois tout en continuant de contribuer aux besoins de sa famille.

Il a reçu le soutien inconditionnel des gens autour de lui, notamment de la part de sa copine, qui l’encourage dans tout ce qu’il entreprend. « Si ce n’était pas d’elle, je n’aurais jamais pu me lancer dans cette aventure-là. Elle ne m’a jamais mis de pression, elle ne m’a jamais fait sentir mal d’être loin de la maison, autant à l’époque des tournées qu’à celle de CodeBoxx », indique-t-il.

Faire le saut

Au printemps 2018, on annonce que l’école sera lancée au cours de l’année et Steve apprend qu’il y est admis. « C’était très clair avec mon employeur que dès que CodeBoxx commençait, je quittais mon emploi », explique Steve. « Je ne m’attendais à rien vraiment. Je me suis dit : j’y vais et on verra bien! Je vais faire le plus possible ».

C’est donc à l’automne 2018 que la première cohorte de CodeBoxx débute sa session. Dans sa carrière de camionneur, Steve était confortable, sa compétence était reconnue. En s’inscrivant, il retournait carrément en bas de l’échelle. Le bootcamp s’avère même assez difficile par moment. Il me confie avoir failli quitter à au moins deux reprises. « On se sent un peu « pitchés » là-dedans! On te pousse à faire des trucs, et souvent tu n’as aucune idée comment faire. Et évidemment, tu te compares aux autres ».

Je lui demande comment il a surmonté ces difficultés. Il me répond : « Je n’ai jamais rien lâché. Je me suis dit que j’allais continuer, aller jusqu’au bout et ça donnera ce que ça donnera! ».

En entrant dans le processus d’embauche de Coveo, il s’est rendu compte qu’il n’était pas au bout de ses peines! Puisque pour être embauché, il faut réussir un test technique. Et puisque notre mantra est « si c’était facile, quelqu’un d’autre l’aurait fait », vous vous doutez que le test a un bon niveau de difficulté.  « Je me suis demandé si j’allais être capable. J’avais reçu d’autres offres, mais c’était vraiment Coveo qui m’intéressait le plus ?».

« Quand j’ai été embauché, j’ai appris que je devais venir un autre mois à Québec! Heureusement que ma blonde est compréhensive », dit-il. «Pendant CodeBoxx, j’étais retourné chez moi seulement trois fois en quatre mois », a-t-il ajouté.

Living the #CoveoLife!

Ayant joint les rangs de Coveo en janvier 2019, il n’a pas encore eu le temps de faire véritablement le tour de son nouvel environnement de travail. Mais à date, il apprécie l’équipe et l’ambiance. Pour illustrer son propos, il me donne l’exemple du Donuts  – Chez Coveo, quand on ne verrouille pas son écran d’ordinateur, quelqu’un écrit « Donut » sur Slack. La punition? Apporter une douzaine de beignes aux collègues  – À noter qu’à ce jour, Steve a été « donuté » une seule fois.

Mais la #Coveolife, ce n’est pas seulement la salle de sport, les beignes ou la table de babyfoot. « Ici, le  monde travaille. Oui c’est le fun, les collègues sont « smattes », mais quand c’est le temps de travailler, ils travaillent et ils sont à leur affaire! », m’explique Steve. Il apprécie aussi l’équilibre entre autonomie et encadrement. « Tu es laissé à toi-même mais tu as tout ce dont tu as besoin pour le faire. Patrick [directeur au soutien technique] est venu me voir au moins une fois par jour ».

À la question « tu te vois où dans cinq ans? », il me dit qu’il ne sait jamais trop quoi répondre à ça, mais que depuis son arrivée chez Coveo, il a remarqué que ses collègues ont tendance à se spécialiser. « Je vais regarder ce que j’aime le plus faire, et je vais tenter de devenir un expert là-dedans!», a-t-il conclu.

Intéressé à faire comme Steve et suivre la formation CodeBoxx pour vous trouvez des opportunités aussi extraordinaires que celle-là? Inscrivez-vous dès maintenant au https://codeboxx.biz

Articles
























As seen in