CodeBoxx prend un pari sur votre succès et tout le monde gagne!

Une question de transparence

Nous tentons d’être aussi clairs et précis que possible partout sur notre site et lors de nos contacts avec les candidats pendant le processus de sélection. Nos contrats sont courts, sans langage légal effrayant et déroutant et les ententes que nous passons avec nos participants sont simples : Nous prenons tous les risques sur nos épaules jusqu’à ce que vous puissiez vous trouver un emploi. les participants ne paient pas leurs frais de programme tant que notre programme n’a pas produit de résultats pour eux. Si le nombre de finissants est de zéro, le revenu de CodeBoxx est de zéro. En plus de ces risques, nous garantissons un emploi à la fin et vous connaissez tous les paramètres avant de commencer. Notre démarche se rapproche beaucoup d’un organisme de charité et c’est pour cela que nous avons une structure d’OBNL. Pour que les revenus générés par notre succès à former des finissants compétents puissent servir à réveiller d’autres individus au moyen de cohortes futures encore à Québec, mais aussi à Montréal, à Gatineau et dans les régions du Québec.


 

Pourquoi CodeBoxx?

La formation que nous livrons est une alternative aux programmes en ligne et déjà offerts aux auto-didactes. Sur le Web aujourd’hui via Codecademy, Udemy, Coursera, Udacity, Stackskills et j’en passe, vous avez déjà accès à des cours depuis bon nombre d’années et certains coûtent beaucoup moins chers que ne vous coûtera CodeBoxx. La prémisse de base de notre projet, c’est que si certaines personnes aujourd’hui attirées par les technologies ne se sont pas encore appuyées sur ce qui existe pour relancer leur carrière, c’est qu’il doit leur manquer quelque chose. CodeBoxx tente de combler ce vide par un encadrement qui permet le focus et la performance, l’exposition aux technologies qui rendent professionnels et productifs, un accompagnement tout-au-long des thèmes du programme délivré par des professionnels reconnus du milieu, un parrainage continu et qui ira parfois-même au-delà des 14 semaines assuré par des coaches accomplis professionnellement, une mise en contexte qui permet de pratiquer immédiatement, un pont linguistique vers un monde principalement en anglais et un programme exclusif rempli de langages et d’outils adoptés et appréciés du marché.


 

Notre Financement, Nos Coûts

Lancer un tel programme nous coûte très cher, notre première école est bien située dans un espace premium, flambant neuf où le stationnement est gratuit. Nos coaches sont rémunérés en fonction du succès de la cohorte, nous fournissons de l’équipement de pointe et nous préparons des projets avec nos entreprises partenaires pour fournir des perspectives à ceux qui le désirent après la formation. Les fonds servent également à entretenir une communauté CodeBoxx vibrante qui reste disponible pour les finissants à chaque étape de leur carrière et on les assistera dans tous leurs futurs défis s’ils le désirent. Les opérations pour délivrer le programme, mesurer la performance et mettre à jour les classements, entretenir notre cercle d’entreprises partenaires, se faire l’avocat de nos finissants pour qu’ils se trouvent un emploi en ligne avec leurs aspirations, les encadrer sur nos projets à l’interne et les employer pour parfaire leur expérience coûtent également très cher.


 

Au-delà de l’école réinventée

CodeBoxx, vous l’aurez compris maintenant, c’est le démarrage d’un mouvement bien au-delà d’une simple école nouveau-genre. Libre à vous de joindre ce mouvement ou non si vous jugez qu’il ne vous convient pas. déjà plus de 150 personnes ont compris ce que nous tentons d’accomplir ce qui garantit déjà 2 nouvelles cohortes en 2019. Il y a une place bien spéciale dans l’écosystème à ceux et celles qui en auront fait partie dès le premier jour. CodeBoxx a pris un important pari sur ses participants en les sélectionnant et en leur réservant une place pour nos cohortes. Pour vraiment comprendre l’ampleur du potentiel de cette opportunité Il vous faut vous inscrire.

Articles
























Tel que vu dans